L'histoire

Il est 19 h. Solange rentre à peine de sa journée. A peine arrivée, pourtant, la voilà déjà qui s'apprête à sortir. Stella, sa fille, va donc une nouvelle fois passer la soirée avec Daphné, une jeune étudiante devenue sa baby-sitter attitrée, dans l'appartement déserté, comme elles en ont pris l'habitude.
Ce soir-là, cependant, rien ne se passe comme prévu, à commencer par la visite de la jeune voisine qu'est Pénélope... 

C'est le point de départ d'une nuit sans fin au cours de laquelle, même sans le vouloir et en dépit des circonstanstances, chacune des quatre va être amenée à découvrir cet Autre, qu'on croyait pourtant connaître ou qu'on ne voyait pas. Pour quels après, alors ?...
 

Une comédie pour 4

Créée en 2009, cette pièce a réuni sur scène 4 personnages, tous féminins : la mère (Solange), la fille (Stella), la baby-sitter (Daphné) et une jeune voisine (Pénélope).
 
Elle possède donc une forte dimension intergénérationnelle, puisque ces 4 beaux personnages ne vont cesser de se croiser, le temps d’une nuit anormalement longue, nuit au cours de laquelle les langues vont se délier, les personnalités se révéler, jusqu’à découvrir mutuellement ces âmes que l’on côtoie au quotidien sans les connaître vraiment.
 
Le tout mené sur un rythme dynamique, et sur un mode clairement tourné vers la comédie, même si la gravité, parfois, s’invite sur scène.
 
4, rue des Rêves s’adresse à tous les publics : elle convient aux adolescents, mais les adultes semblent également l’apprécier, et être sensibles au propos.